INTRODUCTION Édition d’automne

Chers collègues de la SI
Chers lecteurs du magazine SIDM

En vedette de ce numéro du Swiss Digital Magazine, deux articles traitent de thèmes cruciaux, quoique apparemment indépendants l’un de l’autre. Le premier de ces deux articles phares est consacré à la question de savoir pourquoi l’informatique devrait trouver son chemin dans les écoles primaires en tant que matière obligatoire, pourquoi il ne suffit pas d’offrir des cours de formation aux futurs informaticiens dont la mission est de faire progresser la technologie.

Le deuxième article phare traite de la conférence Web, vu comme le saut symbolique dans l’eau froide , que beaucoup d’entre nous ont été contraints de faire cette année. Des circonstances imprévisibles ou, au sens figuré, les Black Swans de Nassim Taleb, ont déterminé le cours des événements. En l’absence de préparation systématique, beaucoup d’entre nous ont été inondés et submergés par la technologie numérique. En utilisant cet exemple, la connexion entre les deux articles peut être faite de manière archétypique et assez informelle: la numérisation fournit des outils d’une puissance auparavant inaccessible, mais aussi d’une complexité sans précédent, qui ne peut être maîtrisée sans une compréhension technologique de base, voire sans formation technologique de base.
.

Dans les colonnes des lecteurs de cette édition, Business Informatik célèbre sa première. Les auteurs sont deux personnes responsables due ce nouveau groupe spécialisé. D’autres colonnes de Economy 2.0, Privacy & Security et IT & Culture traitent de sujets plus spécifiques tels que les pratiques d’ingénierie logicielle dans les entreprises, les tendances de la technologie des bureaux à domicile et les possibilités d’utiliser des méthodes informatiques sur des plates-formes cryptographiques spéculatives dans les espaces virtuels.

Citons encore le blogroll sur la collaboration numérique de Daniel Stoller-Schai, chef du groupe «Compétence numérique» et la section «Résolution de problèmes» avec un nouveau puzzle pour la réflexion latérale peuvent contribuer à élargir les horizons, enrichir les connaissances et divertir nos lecteurs.

Pour terminer, nous abordons des questions propres à la SI: « SI in Review: A Report » de notre président Reinhard Riedl ainsi que « Qu’est-ce que l’eOffice », puis des informations détaillées importantes sur la prochaine Assemblée générale et le Swiss Digital Summit. Je ne voudrais pas terminer cet éditorial sans attirer votre attention sur l’importance, en tant que membre de la Société suisse d’informatique, de vous inscrire au Swiss Digital Summit 2020. Il se déroule en ligne et propose un programme impressionnant avec des présentations et des panels de premier ordre, auxquels vous pouvez assister d’un simple clic sur votre écran.

Jürg Gutknecht

Juerg_Gutknecht_Short.jpg
A propos Juerg Gutknecht 33 Articles
Jürg Gutknecht started his professional career in Computing when he joined the real-time systems programming group at Swissair. From 1970 and while being employed by IBM as a working student, Gutknecht studied Mathematics at the ETH Zurich, from where he graduated in 1977 with a PhD. After an employment as a professor of Mathematics at the Kantonsschule Heerbrugg in the Swiss Rheintal, Gutknecht joined Niklaus Wirth’s Lilith/ Modula research team in 1981 and, in 1985, after a sabbatical stay at the Xerox-PARC Research Laboratory in California, he was appointed Assistant Professor and later Full Professor of Computer Science at ETH. Together with Wirth, Gutknecht developed the Oberon programming language and the Ceres personal workstation. His esearch interests are in the area of programming languages, compilers, concurrency and component-oriented systems design.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Captcha loading...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.