Les groupes d’intérêt spéciaux de la Société suisse d’informatique

C’est lors de l’assemblée de fondation de l’IS, le 20 octobre 1983, que la création du tout premier groupe d’intérêt spécial (SIG) a été proposée, le Groupe suisse pour l’intelligence artificielle et les sciences cognitives (SGAICO). Six ans plus tard, en 1989, le président de l’IS (Rudolf Marty) a fait remarquer : “Nos groupes d’intérêt spéciaux ont contribué de manière significative à la réputation de la Société suisse d’informatique par leurs activités ; en outre, ils ont donné de nombreuses impulsions positives au développement de leur domaine de compétence en Suisse”[1].

Ce dynamisme a perduré dans les années qui ont suivi et a donné naissance à un total de 26 SIG de la Société suisse d’informatique aujourd’hui. Nos SIG sont au cœur de la SI et ont constamment été la source principale de nos activités. Chaque année, les conférences et séminaires organisés par nos FSCI ont continué à attirer un grand nombre de participants intéressés qui ont contribué au maintien, voire à l’augmentation du nombre total de nos membres.

Certains des SIG d’aujourd’hui sont peut-être actifs depuis de nombreuses années, mais ils ont toujours pris soin de synchroniser le niveau de leurs activités avec le développement de la recherche et de la technologie en Suisse et dans le monde. C’est la flexibilité et le professionnalisme qui rendent notre FSCI si attrayante pour ses membres. Les SIG de la Société suisse d’informatique sont principalement actives en Suisse, mais certaines d’entre elles entretiennent des contacts internationaux actifs, par exemple via le CEPIS à Bruxelles.

Les objectifs des SIG de la SI varient en fonction des sujets qu’ils représentent. Fondamentalement, ils orientent principalement leurs activités comme suit : Promouvoir leur domaine d’expertise professionnelle dans la recherche et l’enseignement universitaire ; échanger des connaissances et des opinions entre spécialistes de leur domaine de compétence ; définir, évaluer et mettre en œuvre des stratégies spécifiques ; établir et entretenir des réseaux personnels et de groupe ; créer et organiser des événements ; éventuellement même fournir des services de conseil. Des sujets tels que la durabilité et les nouveaux développements dans la société sont importants pour de nombreux SIG. Certains d’entre eux soutiennent activement une meilleure interaction entre l’industrie et l’éducation ou la recherche.

Pour plus de détails et une liste des SIG de la Société suisse d’informatique, consultez ce lien :

https://swissinformatics.org/de/gruppierungen/fg/

2017-07-31

 

[1] François Louis Nicolet: Chronik der Schweizer Informatik Gesellschaft 1983-2004

A propos Joerg Ruegg 3 Articles
Jörg Rüegg was employed as a manager and executive at internationally active corporations in Europe and the USA for over 25 years and afterwards, he has been an Executive Consultant to many organisations of all sizes. Jörg is currently Chairman of the Board of two companies. In 2012, the Board of the Swiss Informatics Society elected him as Ambassador of SI (mainly to CEPIS and the ECDL Foundation). From 2001 to 2014 Jörg was also a part time lecturer at the Zurich University of Applied Sciences, teaching future Informatics Engineers how to set up a company.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Captcha loading...

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.